• Je ne parlerais pas des Persans standards, c’est-à-dire ceux qui font
    des expositions.

    J’ai été obligée d’acheter mon Trésor, car un Persan ne se trouve pas « au pied de votre maison », mais je trouve cela inadmissible.

    J’aime trop les animaux. Donc pour moi, narines trop petites, queue trop longues….n’entrent pas dans les critères de l’amour que j’ai pour les animaux.

    Il est vrai que mon rêve était d’avoir
    un Persan, non seulement pour sa beauté, mais après m’être documentée, j’ai appris que c’était la race idéale pour vivre en appartement.

    J’adore mon Trésor. Je l’ai acheté certes, mais jamais je ne l’exposerais, et jamais je n'en ferais le commerce.




    Le persan est un chat tout en rondeur de type bréviligne.

    Son allure générale montre un chat de taille moyenne à grande, massif et court sur pattes.

     Persan chocolat


    Le corps doit être musclé et sans obésité, avec un dos droit mais pas trop long.

     
    Les hanches et les épaules sont rondes et d’une même largeur, avec une poitrine profonde et large, et le reste de l'abdomen arrondi également.

     

    L'encolure doit être courte et massive, donnant l'impression que la tête est directement encastrée dans les épaules.

     

    Les pattes sont courtes, robustes et bien droites. Les pieds sont grands, ronds et fermes avec des doigts bien serrés.

     

    La queue, droite et bien fournie, est plutôt courte, mais elle doit tout de même rester proportionnelle à la longueur du corps car une queue trop longue est un défaut.




    votre commentaire
  • developpement de la race











    Les premiers persans étaient moins typés qu'à l'heure actuelle, comme ce sujet blanc de 1902.

     



    Par la suite, la race arriva en Grande-Bretagne où elle connut vite une grande popularité. La mode était à l'exotisme et on l'appela successivement « chat français », « chat chinois » puis « chat indien ».

    On finit par l'appeler simplement longhair (poil long en français), en rapport à sa fourrure.

     

    Les premiers sujets ont été présentés lors de la première exposition féline du Crystal Palace de Londres en 1871. Ils figuraient en exposition à côté des british schorthair dont les Britanniques étaient très fiers.

     

    À cette époque, un programme d’élevage avait déjà été mis en place par les éleveurs britanniques. On croisa le longhair de l'époque avec le british shorthair. Il en résultat un chat plus rond.

    Un long travail fut tout d'abord accompli pour améliorer la qualité du poil et arrondir la silhouette du chat.

    Les éleveurs britanniques travaillent par la suite à diversifier les robes :

    les premiers persans étaient unicolores, mais dès la fin du XIXe siècle, les persans particolores (bicolores ou tricolores), tabby, smokes, chinchilla, silver shaded et golden sont présentés aux expositions.

    En 1889, le premier standard est établi pour une race désormais nommée persan.

     

    La popularité de la race gagna rapidement les Etats-Unis qui continuèrent le travail de sélection mené par les Anglais.

     Les Américains allèrent plus dans les extrêmes, en arrondissant encore le persan et en travaillant à la diversité des couleurs.

    La robe caméo est ainsi créée dans les années 1950 aux États-Unis.

     

    C'est en 1930 que les éleveurs américains parviennent à créer une nouvelle variété de persan : le «peke-face», qui fait allusion à la race de chien pékinois qui a une tête très plate.

    La création de cette nouvelle variété engendra de nombreuses controverses en Europe dès 1970, d’un côté les défenseurs du type « anglais » et de l'autre les adeptes du type « américain ».

    Cette polémique concernant ces types de persans existe encore de nos jours.

     

    Les persans unicolores arrivent en France au début du XXe siècle et les premiers élevages commencent durant l’entre-deux-guerres.




    1 commentaire
  •  

    Le nom de la race fait référence à l’un des ancêtres du persan, il s’agit de l'angora turc. Cette race, qui proviendrait des frontières de la Turquie et de l’Iran, à savoir la Perse, a donné au persan le gène responsable de son pelage à poils longs. C'est pour cela que le mot « persan » a été choisi pour nommer la race.

     

     

    Un autre ancêtre présumé serait une race de chat trouvée au Khorassan qui possédait de longs poils gris. Buffon décrit les chats du Khorasan comme des chats qui « ressemblent par la couleur à ceux que nous appelons chats chartreux, et qu'à la couleur près, ils ressemblent parfaitement à ceux que nous appelons chats d’Angora ».

    En effet le persan correspondait à l'époque à la variété bleue de l'angora, qui lui était blanc.

     

     

    Pietro della Valle aurait ramené en Italie des chats à poil long, qui n'existaient pas en Europe, de ses voyages en Perse durant le XVIe siècle. Par ce biais, il se serait d'abord reproduit en Italie, puis introduit en France où il est apprécié par les femmes de la bourgeoisie.

     

    L'initiateur de la mode des chats aux longs poils en Europe a été Nicolas-Claude Fabri de Peiresc (1580…1637), conseiller au Parlement d'Aix en Provence, qui en introduisit un couple en France.

     Il avait fait venir des chats de Damas comme des curiosités..

     

    Il existe également une hypothèse consistant à dire que le persan aurait été créé en Grande-Bretagne dans le courant du XIXe siècle par croisement des angoras déjà présents en Angleterre avec des chats de type européen.

     

     Les objectifs en termes de morphologie et de fourrure auraient été atteints par les Britanniques dès les années 1850.




    votre commentaire
  •  



    Le persan est une race de chat à poil long originaire d'Iran.

     

     

    Ce chat de taille moyenne à grande est caractérisé par sa silhouette toute en rondeur et son visage au museau très court. Reconnue depuis la fin du XIXe siècle, la race est d'abord modifiée par les Anglais, puis essentiellement par les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale.

     ChatPitre 1 : Introduction

    La sélection menée par les éleveurs a permis le développement d'une grande variété de robes, mais aussi d'une forme de visage très écrasée et controversée. De nombreuses races sont également issues ou améliorées par le persan, notamment l'exotic shorthair.

     

    L’élevage du chat persan se caractérise par un entretien régulier de sa fourrure, de ses yeux et de ses oreilles.

     

    Le caractère placide et casanier du persan lui confère une propension à la vie en appartement. Très populaire, cette race se retrouve dans toutes les expositions félines ; c'est également le chat de race le plus vendu dans le monde.

     

    Le persan fait de nombreuses apparitions dans les livres et le cinéma

     

     


    Région d’origine

    Région

    Iran puis  Royaume-Uni

    Caractéristiques

    Silhouette

    Type Bréviligne

    Taille

    Moyenne à grande

    Poids

    2,3 à 6,8 kg

    Poil

    Long avec sous-poil abondant

    Robe

    Toutes les couleurs et robes acceptées

    Tête

    Ronde, avec un crâne en forme de dôme. Le profil est plat.

    Yeux

    Ronds, grands

    Oreilles

    Petites, bien espacées et arrondies

    Queue

    Petite et bien fournie



     

     

     

     


    2 commentaires
  • Me voilà arrivé dans ma nouvelle demeure.
    Pas mal.


    Trésor

     


    1 commentaire